Archives pour la catégorie il va y avoir du sport

Ma passion du tir.

Ma passion de la sarbacane vient de mon parcours à Kerpape. A l’âge de 11 ans, j’ai rencontré Denis Bonniol, kiné à Kerpape, qui m’a initié à la pratique de ce sport. Au fil du temps je me suis  passionné pour cette discipline, qui demande beaucoup de concentration, la maîtrise du souffle et une grande précision. Au niveau du handicap, le fait de pratiquer cette activité me permet de maîtriser plus facilement mon corps, de tempérer ma nervosité dans le quotidien et d’être plus patient.01 MaximeMaxime : la sarbacane : une discipline qui demande beaucoup de concentration, la maîtrise du souffle et une grande précision.

Aujourd’hui j’ai 23 ans et j’ai quitté Kerpape, je suis maintenant résidant au Foyer Soleil à Lorient depuis janvier 2017. J’ai commencé la compétition à 12 ans, où j’ai décroché à ma grande surprise le titre de champion de Bretagne de sarbacane sans potence en 2005 avec trois 10 (trois dards au centre de la cible) et j’ai été champion départemental en 2015. Cette année commence bien pour moi, j’ai remporté le titre de champion du Morbihan et le championnat inter-départemental 2017, ce qui m’ouvre pour la première fois la possibilité de disputer le championnat de France à Troyes (Champagne) en octobre 2017. Depuis le début de ma carrière sportive, j’ai été récompensé 17 fois dans des compétitions départementales et régionales.

je m’entraîne toutes les semaines environ 3 heures le mardi matin, au Foyer Soleil, dans la salle d’activité de l’Accueil de Jour, où un stand de tir est installé en permanence. La sarbacane est une des activités développées par l’ADJ.  

La boccia est un sport que je pratique également depuis de nombreuses années en sport loisir, mais le compétiteur s’est réveillé en moi. La boccia devient une affaire sérieuse et j’ai participé à mes premières compétitions en 2012.

02 Tir sportifTir sportif : Tir à la carabine 10 mètres.
source :handisport-morbihan

Le tir à la carabine 10 mètres fait aussi partie de mes compétences de tireur. La concentration doit être maximale, tout doit être bien en place, avoir le bon fauteuil, la bonne potence et le respect des règles de sécurité est rigoureux. Je pratique le tir au club de Kerpape et participe à des compétitions départementales et nationales.

Les sports de concentration me procurent du plaisir et une grande joie lorsque je gagne un titre. C’est aussi un moyen de travailler la confiance en moi et la maîtrise de mon corps.  Je travaille et me perfectionne toujours dans le but de gravir les marches pour me permettre d’aller plus loin. Je remercie les personnes qui m’entraînent (Comité Handisport, Club de Kerpape, ADJ du Foyer Soleil), qui m’encouragent à continuer et qui suivent mon évolution. 

Maxime L S.
juillet 2017

 

03 podium inter dep 2017podium inter dep 2017 : Un triple 10 au championnat Inter départemental  à Ergué-Armel.
Source : newsouest.fr.
 
Vice champion de France 2017 de sarbacane.

Maxime a remporté le titre de champion inter-départemental de sarbacane handisport (catégorie sans potence), à Ergué-Armel (mai 2017), avec un impressionnant 3/3 à 10 points. Ce titre lui a ouvert les portes du championnat de France de sarbacane à Troyes en octobre 2017. A l’issue de cette compétition, Julien revient sur cette expérience en recueillant les impressions de Maxime.   
 
Bonjour Maxime, c’est la première fois que tu as participé au championnat de France de sarbacane ?
Oui c’est la première fois que j’ai participé au championnat de France. Au début ça m’a fait tout drôle, et c’était carrément bien…

Tu dis que ça t’a fait tout drôle, qu’est ce qui t’as marqué ?
Ce qui m’a fait tout drôle, c’est de gagner contre des adversaires plus forts que moi, et de rencontrer des concurrents de plusieurs catégories et de régions différentes. C’était très excitant et il y avait de l’adrénaline dans les enjeux, c’était vraiment bien.04 TroyesTroyes : Mon premier championnat de France à Troyes (octobre 2017)

Lire la suite

Le championnat de France non-éligible de boccia

Le championnat de France non-éligible de boccia  
Agen, 25-27 novembre 2016

La saison sportive pour les joueurs de boccia classifiés en non éligible (catégorie NE) s’est achevée le 27 novembre 2016 par une explosion de joie pour l’équipe du Foyer Soleil, avec la victoire de Jérémy Millard au championnat de France qui se déroulait à Agen.
Il existe 4 catégories de jeu dans ce championnat, de NE1 à NE4, classifiées selon le type de handicap. Les Bretons étaient à l’honneur lors de ce championnat, avec 2 médailles d’or (NE 1et 4) et une médaille d’argent (NE 2) remportées brillamment en enchaînant les victoires aux matchs de poule le samedi, puis en phase finale le dimanche. Beaucoup d’émotions partagées entre les joueurs et les « coachs » durant ce week-end intensif mais très enrichissant.

« J’étais content quand j’ai su que j’étais qualifié pour la deuxième fois au championnat de France de boccia.  C’était super !!! J’ai rencontré l’équipe de la région Bretagne, je ne croyais pas pouvoir finir champion de France !! C’était un moment fort pour nous tous !!! On était fiers d’être 3 bretons sur le podium ! Mes parents étaient super contents pour moi ! J’ai hâte de retourner défendre mon titre la saison prochaine ! »

Jérémy Millard

JeremyUne médaille de champion de France ça se fête… 

Jérémy entouré (de gauche à droite) de Madame Gabrielle Pruny Présidente de l’AIPSH, de Éliane Caradec représentante de l’APF, de Pascale, de Julie et Fabienne de l’Accueil de Jour, de Madame Marie Cornier chargée de mission Handisport et de Madame Christine Le Gouil directrice du Foyer Soleil.

Un esprit familial…

01 photo AS Lorient Foot FauteuilL’équipe de l’AS Lorient Foot Fauteuil novembre 2016.  

Bonjour Erwan, tu es depuis peu Président de l’AS Lorient foot fauteuil,  je vais te poser quelques questions sur tes nouvelles fonctions.  
Merci Julien, bonjour à toi, c’est un plaisir de répondre à tes questions.

Qu’est ce qui t’a donné l’envie de t’investir et prendre les fonctions de  Président de l’AS Lorient Foot Fauteuil ?
Très bonne question Julien, je m’y attendais… J’ai observé ces deux dernières années avec le recul que j’avais. J’ai eu aussi l’impression qu’on attendait que je prenne des responsabilités. Il y a un an, on m’a déjà proposé  d’intégrer le Conseil d’Administration. J’ai réfléchi, mais pour moi c’était trop tôt, j’avais arrêté pour des raisons qui me semblaient bonnes. J’ai hésité, mais je pense que j’ai bien fait.
Maintenant j’ai pris un recul suffisant et avec l’expérience que j’ai pu engranger au sein de l’association, j’ai accepté de m’engager. Je me suis dit, quitte à faire partie du Conseil d’Administration autant être président… Bien sûr, je n’étais pas le seul à décider de ce genre de chose, puisqu’il faut être d’abord élu par les adhérents.  C’est un bon challenge, puisqu’après toutes les années que j’ai passées au club, c’est une des fonctions que je n’ai pas occupée, j’ai été vice-président mais pas président… Bernard Berthouloux était à la recherche d’un entraîneur adjoint, il y a un an de cela, c’était gentil de sa part de penser à moi, mais je ne voulais pas retomber dans ce pourquoi j’avais arrêté, avec tous les déplacements, les week-ends de compétitions… Je ne voulais pas retomber là dedans…02 photo ErwanErwan Mouriec, Président de l’AS Foot Fauteuil.

Quels sont tes objectifs personnels en tant que président ? je ne parle pas ici des objectifs  sportifs du club .
Si je fais un rapide bilan, je suis le troisième président : Jonathan Menir a été président pendant pas mal d’années, puis après la démission de Laurent Moello (2012 à 2015), c’est encore Jonathan, vice-président, qui a assurer l’intérim. Je ne veux pas comparer ce que les autres ont pu faire et ce que je souhaite faire. Le club de Lorient reste un club familial, j’entends par familial, son état d’esprit. On a des objectifs sportifs et on espère aller loin. Mais au delà de cela et d’évoluer en haut niveau, je pense qu’il est aussi important de garder cet esprit, cet esprit AIPSH Foyer Soleil, parce que je n’oublie pas que le club est né dans les murs du foyer Soleil avec d’anciens résidents. C’est aussi, quelque part, redonner ce que le Lorient foot fauteuil m’a apporté. Je pense notamment que le recrutement des deux nouveaux joueurs, Nicolas Riso (qui vient de Brest), Nicolas Bourbet (arrivé de Nantes) et le retour d’Eric Mabit, correspond bien à l’esprit que le club a eu à ses débuts. C’est ce qui a fait aussi sa force et sa pérennité. Pour répondre à ta question, avec aucune prétention et sans vouloir révolutionner, c’est d’avoir ce petit côté là. C’est ce que j’ai toujours essayé de garder en tant qu’entraîneur. Les joueurs, Bernard Berthouloux et Ricardo Risso ont des enjeux sportifs communs, mais en dehors du terrain il faut qu’on garde cette ambiance, on reste un club amateur, on n’est pas des professionnels, il ne faut pas l’oublier.  

Quels sont tes objectifs sportifs ? Vous avez fait un super 1er week-end, vous avez gagné tous vos matchs, en début de saison vous visiez le maintien, est-ce que cet objectif a changé ?
Très bonne question… l’objectif serait le maintien… mais on ne va pas aujourd’hui se voiler la face, après avoir connu tant d’années le haut niveau en D1, l’objectif c’est la montée, mais il faut déjà jouer les premières places de D2…
Je reviendrai, pour répondre à ta question, sur l’observation de Bernard Berthouloux lors de l’élection du bureau de l’association, qui a dit à l’équipe : « ne vous focalisez pas sur la remontée directe, mais sur le jeu, faites vous plaisir… ».
Il ne faut pas oublier que nous sommes en pleine reconstruction, c’est une réalité. On a perdu un joueur, Sylvain Mallard, et ce n’est pas rien quand on voit l’importance dans une équipe du poste de gardien. On a quand même perdu gros. On sait très bien que le chemin va être long pour pouvoir remonter, il faut taper les 2 premières places du championnat, et ça ne va pas être facile.  
La deuxième division reste très ouverte, toutes les équipes jouent, contrairement à la D1 où les systèmes de jeu sont différents, peut être un peu plus défensifs. Le premier week-end de championnat, ici à Lorient, m’a ravi, on a fait un carton plein et c’est très bien…  Mais on a vu aussi que la plupart des matchs s’est jouée à pas grand-chose, les équipes ont un très, très bon niveau, ça va être serré. Je vais plutôt me la jouer à la « Guy Roux » et me dire que ce qui est important c’est d’assurer le maintien. Honnêtement, en tant que président, je ne vois pas Lorient foot fauteuil plus bas que la D2, ça serait catastrophique… Si on veut, développer le club, et c’est mon but, il est primordial de demeurer au minimum en D2, voire remonter en D1 et d’y rester…
 03 photo Erwan & julien
Erwan répondant aux questions de Julien pour le Canard Ensoleillé.

Je voulais revenir sur le départ de  sylvain Mallard, comment vous avez géré cette situation ? il a annoncé son départ tardivement,  pour trouver un gardien ça n’a pas du être évident ?  
Je n’ai pas forcement d’avis là-dessus, j’ai pris mes fonctions en fin de l’année dernière, je n’ai pas personnellement à commenter la manière dont son départ s’est passé.   
Je reviens encore à notre image de marque et à cet esprit familial. J’ai été interviewé, il y a quelques temps,  par un journaliste. Il m’a semblé très important, en tant que président et pour le club, d’encourager Sylvain dans ses prochaines compétitions avec son futur club de Auch. Je lui ai glissé un petit mot par l’intermédiaire de la presse, pour lui dire que je n’ai aucune amertume. Il a rendu énormément de services à Lorient, même si je suis bien d’accord, que ça ne s’est pas forcement passé dans les meilleurs conditions. Je pense que pour lui, ce n’était pas une décision facile à prendre, et qu’elle n’allait pas plaire à beaucoup de monde. Je lui ai souhaité bon vent, il va continuer son chemin, et a nous aussi de faire sans lui, même si ce n’est pas facile . C’est aussi la vie d’un club et fait partie de son histoire, faire signer des joueurs et les voir partir… Sylvain va nous manquer en tant qu’homme et en tant que joueur. Je sais qu’il a remporté la ligue des champions et que ça se passe  bien avec Auch, je suis content pour lui. je l’ai vu dernièrement sur le week-end de Lorient, je lui ai dit que si un jour il voulait revenir sur Lorient, la porte est toujours ouverte, il n’y a aucun problème là-dessus.  
Maintenant ce qui m’intéresse c’est l’effectif, les joueurs viennent avec leurs expériences, leur personnalité, Bernard et Ricardo vont travailler avec ce groupe. Pour revenir à ce qu’on disait tout à l’heure, sur le week-end de Lorient ce qui m’a plu, même si  tout n’a pas été parfait dans le jeu, j’ai vu une équipe unie dans des moments compliqués, le foot fauteuil est avant tout un sport collectif.04 photo supporters

Les supporters du Foyer Soleil…

Désormais tu as les fonctions de président, tu as été entraîneur pendant de nombreuses années, comment vis-tu cette situation? Es-tu tenté, au cours du jeu, d’apporter tes conseils ?   
Non !  Je l’ai vécu lorsque Bernard a quitté le club….  Ma première saison en tant qu’entraîneur n’a pas été évidente, le week-end de championnat organisé à Lorient où je coachais l’équipe, il n’arrêtait pas, j’entendais en permanence sa voix derrière moi… Non ! j’ai entièrement confiance en Bernard et Ricardo, ils nous ont bien montré qu’ils forment un bon binôme en équipe de France.  
Il est vrai que, lors des matchs, je me place en plein milieu des gradins, j’ai alors une magnifique vue du terrain et du jeu. J’ai des avis, je les garde pour moi. Par contre à chaque mi-temps j’assiste au discours des entraîneurs, et il m’est arrivé d’ajouter quelques petites choses que j’avais pu remarquer sans piétiner, ni prendre leurs places.

Erwan, merci de m’avoir accordé cet interview, et bon vent avec Lorient Foot Fauteuil…

Merci Julien, c’est un plaisir. Je profite de cet entretien, pour souhaiter au canard Ensoleillé une bonne année, je vous souhaite de réaliser tous vos projets… Lorient Foot Fauteuil a toujours été accompagné par le Canard ensoleillé et c’est toujours un plaisir de répondre à vos interviews. Donc encore bonne année 2017, plein de bonnes choses pour vous, plein de bons articles… on va se régaler…

Interview réalisé par Julien P.
Mise en texte Thierry G.
janvier 2017

Championnat Interdépartementale 29/56

A l’issue du Championnat Interdépartementale 29/56, qui s’est déroulé le 20 octobre 2016, à la salle de la châtaigneraie à Ploemeur, quatre représentants du Foyer Soleil se sont qualifiés pour disputer le Championnat régional à Saint-Brieuc le 7 décembre 2016.

Tournoi BC3 : médaille d’or : Julien Puren ; médaille d’argent : Sébastien Le Bourlout ; médaille de bronze : Ronan Le Balch
Tournoi BC1 et BC2 : médaille d’argent : Thibault Lacroix

 accueil de jour
novembre 2016

01-julienJulien et son assistant Patrick.

02-sebastien-lbSébastien en finale Interdépartementale.

03-ronanRonan très concentré.

04-des-points-tres-disputesDes points très disputés…

05-olivier-et-caroline-assistes-de-jessica-et-valerieOlivier et Caroline, assistés de Jessica et de Valérie.

 

 

Saison de boccia 2015/2016

Seize joueurs licenciés handisport pour la saison 2015/2016, onze en catégories éligibles BC1-BC2-BC3, cinq en catégories non éligibles NE1-NE2-NE3. Un effectif important mais qui démontre aussi l’intérêt de la Boccia au Foyer Soleil. Avec un seul entraînement par semaine chacun s’investit à son niveau, mais tous apprécient de participer aux compétitions organisées selon un calendrier différent en fonction des catégories éligibles ou non éligibles.
Nous avons pu nous féliciter de voir cette saison, trois joueurs sélectionnés au championnat de France, dans trois catégories différentes :  BC, BC2 et NE1. Bravo Messieurs !!!

Compétitions des catégories éligibles (BC1, BC2, BC3, BC4)
Championnat Départemental : le 30/09/2015 à PLOEMEUR : 9 joueurs BC3 (joueurs avec rampe et assistant), 1 joueur BC2, 1 joueur BC1 (joueur avec assistant)
Championnat Inter-départemental : le 14/10/2015 à MERLEVENEZ
Championnat Régional : le 04/11/2015 à St BRIEUC : 3 joueurs BC3 sélectionnés : Ronan Le Balch, Sébastien Sanchez, Julien Puren, 1 joueur BC2 sélectionné : Thibault Lacroix.
Championnat Inter-régional : le 15/12/2015 à VITRE : 2 joueurs BC3 :  Ronan Le Balch, Sébastien Sanchez,  1 joueur BC2 : Thibault Lacroix.
Championnat de France : du 03 au 06/03/2016 à AMIENS : 1 joueur BC3 : Sébastien Sanchez,  1 joueur BC2 : Thibault Lacroix.

Compétitions des catégories non éligibles (NE)
Championnat Inter–départemental : le 08/04/2015 à MORDELLES : 5 joueurs catégorie NE : Françoise Rialland, Jérémy Millard, Gwendal Hervet, Franck Mar et Réda Habou
Championnat Régional : le 03/06/2015 à PLOEMEUR : 5 joueurs sont sélectionnés.
Championnat Inter–régional : le 23/09/2015 à NOZAY : 1 joueur sélectionné :  Jérémy Millard.
Championnat de France : du 27 au 29/11/2015 à TROYES : 1 joueur sélectionné :  Jérémy Millard.

Le point de vue des joueurs :
Ronan (joueur BC3) Après deux saisons sans jouer j’ai repris les compétitions, la départementale à Ploëmeur, la régionale à St Brieuc et l’inter-région à Vitré. C’était très intéressant et surtout gratifiant de retrouver un bon niveau de jeu. Une rampe m’a été attribuée, cela m’a permis de bien trouver mes repères, les entraînements plus personnalisés nous ont permis aussi d’évoluer, je suis encore plus motivé pour la saison prochaine.

01-ronanJulien (joueur BC3) C’est ma première participation en compétition, la départementale à Ploëmeur, je finis premier, j’ai été agréablement surpris, j’ai été bien accompagné, écouté et coaché, j’y ai pris vraiment beaucoup de plaisir. A la compétition régionale, j’ai rencontré des joueurs qui avaient un bon niveau, tout ça me donne envie de continuer, mais il y a beaucoup de travail avant d’aller au championnat de France, c’est le but que je me suis fixé.

02-julienThibault (joueur BC2) Très content de ma saison, de la chance, mais aussi beaucoup de travail. Je pense avoir mieux géré mon stress cette année. L’ entraînement personnalisé c’est un plus avant les compétitions, j’ai pris du plaisir à jouer et j’ai réussi à faire un meilleur jeu au championnat de France à Amiens. J’étais déçu pour Sébastien, et aussi de devoir y aller seul

03-thibult
Sébastien S. (joueur BC3) Une saison impressionnante, j’ai été régulier tout au long de la saison, j’ai réussi à m’adapter aux difficultés imposées par mes adversaires, déjà à la départementale contre Ronan. Déçu de mes résultats au championnat régional à St Brieuc, mais je me suis bien repris à l’inter-régional où j’ai terminé premier en gagnant tous mes matchs. Une grande joie cette sélection au championnat de France à Amiens, puis une grande déception de devoir y renoncer pour raison de santé. Mais encore plus motivé pour la saison prochaine !! C’est bien on a tous progressé mais on progresserait d’avantage s’il y avait  plus de monde pour nous aider.

04-sebastien-sCharline (joueuse BC1) La Boccia c’est mon sport préféré. C’est un sport adapté pour moi, et je trouve ça très bien. J’aime bien aller aux compétitions, je vois du monde.05-charline
Emmanuel (joueur BC3) J’aime bien ce sport. Les compétitions c’est dur, beaucoup de stress, c’est difficile à gérer. Mais les entraînements c’est plus cool dans mon groupe.

06-emmanuelFrançoise R. (joueuse NE) Super ! Super !La coach nous entraîne bien, car c’est bientôt le début des compétitions pour notre groupe, j’attends ça avec impatience.Franck (joueur NE) C’est pas toujours simple la boccia, je ne suis pas constant, des fois je joue bien et des fois pas. Mais il y a toujours une bonne ambiance07-francoise-r.Réda (joueur NE) La boccia j’adore ça. Les entraînements se passent très bien, je travaille la puissance du lancer, la visée, la balle parfaite c’est à dire la balle collée au jack. Je pense m’être amélioré et me servir de tout ça à la prochaine compétition.

09-redaGwendal (joueur NE) C’est mon sport favori. Les exercices pendant les entraînements m’aident à mieux jouer. Je suis content d’aller bientôt à la compétition pourtant je sais que je serai stressé.

10-gwendalGrégory (joueur BC3) J’aime bien la Boccia, les compétitions, les entraînements, je suis bien dans mon groupe il y a une bonne ambiance.

11-gregoryJérémy (joueur NE) C’est un sport super ! Je travaille à l’entraînement la balle parfaite. Je suis  content d’avoir pu aller au Championnat de France à Troyes, et j’espère bien participer encore l’année prochaine. Il faut travailler pour ça et être bon pendant les prochaines compétitions.

12-jeremyCaroline (joueuse BC3) C’est important pour moi de faire partie du groupe boccia. C’est un sport que j’aime beaucoup, les entraînements, mais aussi les compétitions, et tant pis si c’est fatigant car ça demande de l’énergie.

13-carolineSébastien LB (joueur BC3) Ma saison « bof ». Mon plus beau match a été celui contre Julien. Je m’étais préparé depuis le matin, j’étais 100 % calme. Par contre, un conseil, se méfier des autres joueurs ; ça a été mon erreur car je me méfis de Julien, mais pas des autres adversaires et je me suis fait avoir. Mon objectif pour la saison prochaine : battre le favori, mais il faudra être à 300 %, ou être dans les 3 premiers. Concernant l’ambiance dans l’équipe Foyer Soleil, je préfère ne rien dire. J’ai trouvé intéressant que le personnel organise les compétitions (certaines personnes sont plus investies que d’autres) et j’ai trouvé que les rampes étaient bien réparties. Le début des entraînements ne commencent qu’à 15h15 du fait du temps d’installation de tout le matériel et d’un manque de personnel, c’est dommage.14-seb-lb

Quentin (joueur BC3) Cette saison je pense avoir mieux géré et être un peu remonté par rapport aux saisons précédentes. Il faut encore que mon jeu soit plus régulier, mais les entraînements sont un peu courts car il faut monter le matériel. J’espère que la saison prochaine sera la bonne pour moi.

15-quentinOlivier (joueur BC3) La boccia ça me plaît beaucoup même si à force d’en faire il devient difficile pour moi de rester concentré pendant tout un entraînement. Mais il y a de bons coachs et je veux continuer cette activité.

16-olivier

Début de la saison 2016/2017 pour les joueurs des catégories NE (non éligibles)
Championnat inter-départemental 29/56 : le 25 mai 2016 à PLOEMEUR : 5 joueurs : Françoise Rialland, Jérémy Millard, Gwendal Hervet, Franck Mar et Réda Habou.
Championnat régional : le 8 juin 2016 à LOUDEAC: 4 joueurs sélectionnés : Françoise Rialland, Jérémy Millard, Gwendal Hervet et Réda Habou.
Championnat Inter-régional : le 29 juin 2016 à REDON :1 joueur sélectionné :  Jérémy Millard
Championnat de France : du 25 au 27 novembre 2016 à AGEN. : Jérémy Millard qui a terminé 1er au Championnat Inter-régional le 29 juin à REDON.

Accueil de Jour
Juin 2016

Classification éligible :
BC1 : Paralysie Cérébrale avec handicap sévère au niveau des membres supérieurs . Dans cette catégorie, le pratiquant a un assistant sportif.
BC2 : Paralysie Cérébrale pouvant jouer sans rampe et sans assistant.
BC3 : Grand myopathe ou paralysie cérébrale, joue avec rampe et assistant sportif.
BC4 : Autres types de handicaps. Le joueur n’a ni rampe, ni assistant.
Classifications Non éligible :
Tous les joueurs qui ne correspondent pas aux critères précédents font partie du groupe « Non Éligible » (NE).

 

Opération Strike Force !

Sébastien Sanchez, le seul résidant du Foyer Soleil à jouer au foot fauteuil en club, nous livre ses impressions pour sa première saison en D1. Il souhaite aller encore plus loin et se donner les moyens pour s’exprimer pleinement dans ce sport très compétitif.sebastien-de-las-lorient-foot-fauteuil: Sébastien de l’AS foot fauteuil.

Bonjour Sébastien, quel est le bilan de ta première saison à l’AS Lorient foot fauteuil ?
Bonjour Julien, on peut résumer le bilan de la saison sportivement compliquée pour l’équipe. le coach avait pour objectif de jouer le maintien. Ça n’a pas été une saison facile : un nouveau groupe, des joueurs qui ne se connaissent pas, il faut roder tout cela, et je venais d’arriver,  sans jamais avoir joué parmi l’élite. J’ai beaucoup appris et j’ai beaucoup observé, vu que j’étais remplaçant. J’espère que l’année prochaine on fera bonne figure dans la deuxième division, pourquoi pas la remontée en D1… Si c’est possible !

le-beau-parcours-de-la-phase-regionale-de-la-coupe-de-france-a-treguncLe beau parcours de la phase régionale de la Coupe de France à Trégunc.

Quels points t’ont marqué plus particulièrement au cours de ta première saison en D1 ?
Hormis le parcours en championnat, ce qui m’a marqué c’est la phase régionale de la Coupe de France. Tout le monde nous voyait prendre des « taules » pas possible, et puis au final on arrive à battre au tir au but Kerpape, qui était l’un des favoris. Ensuite on bat Brest 1/0, un match qui n’était pas facile. C’était très stressant, mais on a gagné… Malheureusement à Lyon, lors de la phase finale de la Coupe de France, on n’a pas réédité ce beau parcours qu’on a fait en phase régionale.

lyon-juin-2016-une-equipe-reduite Lyon juin 2016, une équipe réduite !

Je voulais rebondir là dessus, tu étais dans le but, c’était la première fois ?
Ce n’était pas vraiment un poste de gardien comme on peut l’entendre.  Vu qu’il nous manquait un joueur, le coach a fait le choix de faire monter le gardien. Il fallait que je couvre le but, ce n’était pas vraiment un poste de gardien, c’était plus un rôle de gardien libéro.

un-role-de-gardien-libero Lyon juin 2016, un rôle de gardien libéro !

Peux-tu expliquer ton projet de financement d’un stricke force.
J’ai démarré un projet pour trouver des financements pour m’aider à acquérir un stricke force. Le stricke force est un fauteuil spécialement dédié au foot fauteuil, indispensable pour être compétitif,  toutes les équipes en possèdent et ça fait vraiment la différence.  Ce fauteuil est importé des États-Unis et a un coût très élevé : 16.000€. Les clubs ne peuvent pas supporter le coût financier pour que chaque joueur soit équipé. C’est pourquoi, je me suis inscris sur un site de fonds participatifs sur internet, permettant aux personnes intéressées de participer au financement de mon projet, tout est détaillé sur le site.
Une association qui fait de la danse à but caritatif va bientôt organiser une soirée, les fonds de cette soirée seront reversés dans la cagnotte pour le financement du fauteuil.

strike-forceStrike Force 

Pour accéder à la cagnotte participative :
http://www.leetchi.com/c/financement-strike-force

Merci Sèb...
Ce sera un plaisir de donner des informations au Canard Ensoleillé…

Interview réalisé par Julien P.
mise en texte par Thierry G.
Juillet 2016

Une saison très frustrante

Bonjour Bernard, peux-tu dresser pour le Canard Ensoleillé le bilan de la saison 2015/2016  du club de Lorient foot fauteuil,  et faire un retour sur les phases finales de la Coupe de France à Lyon ?

Bonjour le Canard Ensoleillé… Le bilan de la saison est assez rapide à faire. On savait très bien que ça allait être compliqué dés le départ.  On a fait un très mauvais démarrage en championnat. Ensuite on a eu ce fameux réveil sur le week-end de kerpape (les 23 et 24 avril 2016) . L’équipe de Auch, qui est championne de France cette année avec 14 ou 15 points d’avance sur le deuxième,  compte dans ses rangs Mohamed Ghelami qui a marqué 62 buts en championnat, du jamais vu en France, le record précédant était de 32 ou 33 buts.  Sur le dernier week-end à Toulouse  Auch a mis des 8/0 et des 6/0, à toutes les équipes qui étaient susceptibles de terminer championne cette saison, chapeau à l’équipe de Auch !!! L’équipe de Lorient sur la pool retour est la seule équipe à ne pas avoir pris une « douille » et a avoir causé le plus de problèmes à l’équipe de Auch. Elle perd 2/1 au match retour et encore sur un penalty plus que litigieux… Donc ça c’était satisfaisant.
On a eu à suivre un magnifique week-end à Trégunc (les 30 avril et 1er mai 2016) sur la phase régionale de la Coupe de France, où on a eu le plaisir et la joie infinie d ‘éliminer Kerpape sur une séance de penaltys complètement épique, puis battre le lendemain Brest et se qualifier pour les phases finales à Lyon (les 18 et  19 juin).
Mais la saison ne nous a pas épargnés. Au dernier moment, Antony Bastien ne peut pas nous accompagner à Lyon, on l’apprend le jour du départ. On part pour aller disputer cette phase finale, avec une équipe plus qu’amoindrie, on s’est même posé la question de la pertinence de ce déplacement.  J’ai pris la décision d’y aller parce que d’une part on s’était qualifié, et d’autre part par respect aux autres équipes et aux organisateurs et d’ailleurs beaucoup d’équipes nous ont remercié d’être venus.  On a joué le jeu jusqu’ au bout. Lorient finit dernier sur les 6 équipes qualifiées pour la phase finale mais c’était prévisible…
En tant que coach, je n’avais pas tous les dés en mains, l’objectif était d’aller en demi-finale et on n’a même pas pu essayer de l’accrocher… C’est très, très frustrant…  une saison très frustrante dans son ensemble de toutes manières…

une-saison-tres-frustrante: « Une saison très frustrante ! »

Quels sont les perspectives pour la saison prochaine ? Y aura t-il des départs ? Des recrutements ?

Oui, il y a effectivement un départ et pas le moindre. Sylvain Malard nous quitte l’année prochaine,  il va partir jouer à Auch.  On va avoir aussi une arrivée, Nicolas Risso de Brest, qui va jouer la saison prochaine à Lorient, on est vraiment très heureux de cette signature. Il y a peut être un joueur qui va arriver mais il n’y a rien de fait. Il hésite entre l’équipe de Lorient et une autre équipe,  je suis en train de tout faire pour qu’il vienne chez nous, mais c’est loin d’être gagné. Par contre, c’est sûr que Sylvain Malard ne sera plus là l’année prochaine. En D2 l’année prochaine avec Sylvain, c’était possible de jouer la remontée immédiate, maintenant ça va être beaucoup plus compliqué. Pour la saison à venir, on va avoir de gros déplacements : Nîmes, Montpellier, Toulon, Douai, Villeneuve d’Ascq… et de la fatigue aussi…mohamed-ghelami-et-sylvain-malard Mohamed Ghelami et Sylvain Malard

Qu’en est-il du partenariat avec la FCL ?

Pour l’instant silence total… Il y a eu une réunion qui s’est déroulée entre les responsables du FCL et les décideurs financiers, on attend toujours la réponse. Je pars plus dans l’optique que pour l’instant AS Lorient foot fauteuil restera AS Lorient foot fauteuil, après si on a une bonne surprise tant mieux…sebastien-et-julien-interrogent-bernardSébastien et Julien interrogent Bernard…

La Coupe du Monde aux États-Unis se précise t-elle ?

Oui, c’est acté, la Coupe du Monde aura lieu l’année prochaine du 3 au 10 juillet 2017 à Kissimmee, en Floride. Avec l’équipe de France on va continuer à travailler pour  préparer cette Coupe du Monde. On va faire un stage en octobre à Limoges, qui s’achèvera par un petit tournoi avec l’équipe d’Argentine, peut être avec l’équipe du Danemark et les Grizzly de Limoge qui viennent de monter en D1.  Un tournoi à 4 ça va être sympa et va nous permettre de travailler.  J ‘ai déjà très, très hâte d’y être.

Merci d’avoir répondu à mes questions.

Merci de vous intéresser au parcours de Lorient Foot Fauteuil, et de venir me questionner sur l’équipe de France….

Interview réalisé par Julien P.
mise en texte par Thierry G.
juin 2016

Une saison compliquée…

A l’occasion de la deuxième journée de championnat de Foot Fauteuil de division 1, organisée par le club des Merlus le 23 et 24 avril 2016 à  Kerpape, notre reporter du Canard a eu l’opportunité de poser quelques questions au nouveau coach de Lorient Foot Fauteuil.

Bonjour Bernard, quelles sont les motivations qui t’ont fait  revenir en tant que coach à Lorient foot fauteuil ?
Ça a fait bizarre, parce qu’entre temps il y a eu plein de choses qui se sont passées dans le club : il y eu Erwann comme entraîneur, après Anne Sophie l ‘année dernière… 01 banc de toucheBernard Berthouloux entraîneur et Sébastien Sanchez remplaçant (Lorient foot fauteuil). 

J’ai repris le club parce que si ça ne se faisait pas je pense que ça mettait en danger la suite de l’association elle même. J’étais content de revenir en sachant que l’année serait très compliquée et que ce serait une saison très difficile, mais c’est avec plaisir que je le fais.

02 défense de lorient La défense de Lorient endiguant les assauts de l’insaisissable Momo  (Mohamed Ghelami) !

Tu avais dit dès le début de la saison que vous joueriez le maintient, est ce que tu t’attendais à que cette saison soit compliquée ?
Oui, je m’attendais vraiment que ce soit compliqué, c’est pour cela que j’avais dit qu’on jouerait le maintien, parce que les joueurs voulaient viser plus haut. On a perdu aussi un joueur, Jeremy Cambon, qui a arrêté en début de saison, on a reformaté  l’équipe en changeant le gardien de but. Je suis aussi en train de travailler avec Anthony Bastien dans sa façon de jouer, je lui demande carrément autre chose et donc le temps que la mayonnaise prenne, que des automatismes se fassent il faudra un peu de temps.
Aujourd’hui pour le match contre Auch on est revenu à une configuration normale de l’équipe avec Sylvain Malard dans les buts, on a tenté des choses,  mais c’était  compliqué…  Le niveau de la D1 cette année est quand même très très élevé. En ce  début de  saison on n’a pas fait que des mauvais matchs puisqu’ on a perdu le match aller contre Toulouse, qui est une des grosses équipes de D1 que 1 but à 0, au retour on prend 3 à 0. Contre Grafteaux qui est double champion de France,  on perd que 1 à 0 le match aller, on n’a pas encore joué le retour.  Après on a pris un gros carton contre Auch 6 à 1,  ça ç’a fait toujours mal !!!  c’est pour cela aussi qu’aujourd’hui,  au match retour on avait envie de faire beaucoup mieux. Ça s’est quand même mieux passé, on perd 2 à 1 sur un coup du sort : un penalty. Maintenant on sait qu’il faut aller chercher des points, on a encore beaucoup de matchs à jouer, on a joué que 9 matchs. On a encore un week-end à Lorient, un autre à Villeneuve d’Ascq, plus le tour de coupe de France la semaine prochaine le 30 avril et 1 mai à Trégunc. Il faut  qu’on aille chercher des points pour essayer de nous maintenir, ça va être difficile  de toute façon c’est sûr, mais bon s’il faut repartir en D2 on repartira en D2, l’important c’est de mettre un projet en route et que quelque chose tourne à nouveau.

03 supportersLe banc des supporters du Foyer Soleil…

Donc pour le maintien vous y croyez toujours ?
Ah oui on y croit, d’autant plus qu’il se trouve qu’en D2 il y a 2 clubs  qui ont déjà une équipe en division supérieure, et c’est impossible au même club d’avoir 2 équipes dans la même division.  Si ces équipes en question finissent 1er ou 2ème du championnat de D2,  il y aurai peut être qu’une équipe  de D1 qui descendrai.  Pour l’instant Douai est bon dernier avec un goal-average nettement plus déficitaire que le nôtre, donc si à Lorient on pouvait battre 2 fois Douai on aurait encore vraiment une chance de se maintenir.

04 l'équipe et le coachLe groupe de Lorient affine sa stratégie à la mi-temps…

Que va devenir le club dans l’avenir, avez-vous pensé à des futurs recrus pour la saison prochaine ?
Pour l’instant, avec le créneau horaire d »entraînement qu’on a, c’est compliqué de recruter des  joueurs. Il y a aussi des gens qui travaillent dans la semaine, nous on a entraînement tous les mardis de 13h30 à 17h. Je suis sensé retrouver du travail aussi et je ne sais pas comment ça va se passer pour l’année prochaine. On essaye d’avoir un créneau le samedi matin ce qui nous semblerait peut être plus approprié pour attirer  éventuellement des joueurs, on attend des réponses de la mairie de Lorient. Donc si on a un créneau le mardi, un créneau le samedi ça pourrait être intéressant mais tout cela demande aussi du temps, moi il faut que je puisse être aussi disponible… si on reste en D1 il faudra recruter,  c ‘est plus que sûr.

Je sais qu’il y a un rapprochement entre Lorient Foot fauteuil et le FCL,  qu’en est-il ?
Pour l’instant ça stagne un peu, donc je ne préfère pas trop en parler, parce qu’il y a toujours vraiment rien de fait, ça travaille dans les deux sens.  Je pense qu’on aura une réponse définitive courant mai début juin…

Après plusieurs annonces qui n’ont pas abouti, la Coupe du Monde de foot fauteuil aura t-elle bien lieu prochainement ?
Oui c’est fait, les dates sont actées : la Coupe du Monde de foot fauteuil se tiendra du 3 au 10 juillet 2017 à Kissimmee, Floride, à  côté d’Orlando, vous pouvez voir le spot de lancement des américains sur internet.

Merci Bernard et bonne continuation pour le championnat.

05 martial, julien bernard et sébMartial (gardien mythique des Albatros), Julien (reporter du Canard), Bernard et Sébastien (Lorient foot fauteuil).

Vidéo de présentation de la coupe du monde:

Dernière minute :
Depuis cet interview, 2 week-ends de championnat se sont joués, un à Lorient le 7 et 8 mai, avec une chance de maintien qui s’éloigne pour le club de Lorient. En effet les lorientais ont gagné leur duel contre Douai au match aller sur le score de 1 à 0 mais n’obtiennent que le nul, 1/1 au match retour. L’autre week-end s’est déroulé dans les « Hauts de France », à Villeneuve D’Ascq le 14 et 15 mai, avec un match nul et 3 défaites. A l’issue de la saison 2015/2016, le club de Lorient Foot Fauteuil n’a engrangé que 6 points en 18 rencontres disputées, et la perspective du maintien devient très problématique, il ne reste plus qu’à attendre les résultats des dernières journées du championnat de D2 pour en connaître la partition finale.07 sébUne entrée très remarquée de Sébastien Sanchez : 2 buts et 1 passe décisive !
Les qualifications pour les phases finales de la Coupe de France qui se sont tenues à Trégunc le 30 avril et 1er mai dernier, ont vu une équipe de Lorient éblouissante, qui a balayé tout sur son passage. Une demi finale gagnée aux tirs au but à l’issue d’une prolongation contre Kerpape et une finale  de haut niveau où  Lorient foot fauteuil  s’est imposée  sur le score, de 1 à 0, contre Brest Electrofoot. Les joueurs  obtiennent ainsi leur ticket et représenteront la Bretagne  le 18 et  19 juin prochain à Lyon pour peut être décrocher la Coupe de France de la discipline. Et comme aime à le rappeler un « vieux » sage du Foyer Soleil : «en football rien n’est joué avant le coup de sifflet final… ».

08 équipe tréguncLorient Foot fauteuil qualifié pour les phases finales de la Coupe de France 2016.

Interview réalisé par Julien P.  
mise en texte par Thierry G.
  23 avril 2016  

Championnat Inter-régional Boccia

La dernière compétition qualificative pour le championnat de France éligible s’est déroulé le 22 janvier 2015 à Chateaubriant. Quatre joueurs avaient été sélectionnés, trois en catégorie BC3 (joueur avec rampe), un joueur en catégorie BC2 (sans rampe et sans assistant). Bien que sur l’ensemble la saison sportive les résultats de certains joueurs aient été encourageants, il n’y aura hélas pas de participation de nos compétiteurs au prochain championnat de France fin mars à Pont à Mousson.
Tous les espoirs sont permis pour la saison prochaine.

Sébastien Sanchez  3ème ex æquoSèb S
« Cette journée, a débuté dans des conditions idéales, je ne jouais pas en  premier, j’avais le temps de me préparer et de m’entraîner. Les phases de pool se sont bien déroulées, j’ai fini 1er de ma pool,  du coup en demi-finale, je joue contre Fabrice Coutard, le deuxième de l’autre pool. Il pratique la boccia, depuis pas mal d’années, il s’est qualifié souvent pour le championnat de France. La partie a bien démarré, mais j’ai loupé une phase de jeu, et c’est ça qui m’a fait craqué sur ce match, je n’ai pas eu assez de mental pour prendre le dessus. Pour résumer, cette journée était très bien avec un peu de déception quand même, ne pas avoir fait aussi bien que l’année dernière pour la qualification au championnat de France . C’est un peu dommage on reviendra plus fort l’année prochaine. »

Ronan Le Balch’ 3ème ex æquo
Ronan« La journée s’est très bien déroulée, j’ai terminé 3ème ex æquo,  avec mon collègue du Foyer Soleil, Sébastien Sanchez. C’est la première fois que je participe à une compétition à un tel niveau, surtout qu’il n’y a pas très longtemps que j’ai repris la Boccia. Ce n’est pas facile à ce palier de la compétition, il faut être bien concentré et les adversaires sont beaucoup plus forts. J’aimerais continuer sur cette lancée et revenir l’année prochaine pour, peut-être, être qualifié à la phase finale de la coupe de France. »

Sèb LBSébastien Le Bourlout
Cette année j’ai beaucoup progressé mais je peux mieux faire, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus d’entraînements. Mon objectif est de me requalifier pour les inter-régions et essayer d’aller plus loin, ce sera tout bonus.
Cette année je ne pouvais rien faire. Dès qu’on est arrivé, je n’ai pas pu tester correctement le sol, pour voir comment roulent les boules (2 minutes d’échauffement) , j’ai joué mes matchs à la suite… c’était quand même bien.

Le comité de rédac’ et l’Accueil de Jour

 

 

Une gestion autonome des compétitions de boccia
En ce début de saison sportive, une évolution dans la gestion des compétitions de boccia voit le jour.
En effet, depuis 10 ans maintenant, la boccia bénéficiait d’un accompagnement dans son développement et la mise en place des compétitions par les comités handisports régionaux et départementaux.  Mais aujourd’hui, une éventuelle suppression des subventions d’ici 2017 au sein des comités, amène une réorganisation pour la discipline afin que sa pratique reste pérenne.
Il faut donc que les structures proposant la pratique de la boccia aient une gestion autonome des compétitions au niveau départemental et inter-départemental, afin de pouvoir sélectionner les joueurs pour les étapes suivantes (régionale, inter-régionale et championnat de France. La discipline compte aujourd’hui en Bretagne un effectif d’environ 150 participants.
Sur le Morbihan, Le Foyer soleil et l’IME Ar Men, étant investis depuis de nombreuses années dans la pratique de cette discipline, ont naturellement mutualisé leurs efforts pour mettre en place la compétition départementale (le 30 septembre 2015) et l’inter-départementale (le 14 octobre 2015). Nous sommes bien sûr, pour cette première expérience, soutenus et guidés par le comité départemental.

L’Accueil de Jour du Foyer Soleil

Sur le toit de l’Europe !

01 Equipe de franceL’équipe de France de foot fauteuil, Championne d’Europe 2014
de gauche à droite : Mohamed GHELAMI (Auch), Pierre-Vincent GAMIN (Douai Foot-Fauteuil), Tristan DELMAS (Lorient Foot-Fauteuil), Jérôme DURAND « Pika » (Minnesta), Erwan CONQ (EF Brestois), Sylvain MALARD (Lorient Foot-Fauteuil), Julien RENIERS (Villeneuve d’Ascq), Brian WEISS (Grafteaux Culture Sport)

En juillet dernier, à Limerick en Irlande, après un parcours incroyable, l’équipe de France de foot fauteuil accroche sa toute première étoile sur leur maillot, en remportant la première Coupe d’Europe des nations.
Le Canard, revient sur cet événement avec Bernard Berthouloux, sélectionneur de l’équipe de France, qui nous livre ses impressions.

02 Bernard BerthoulouxBernard BERTHOULOUX, entraîneur et sélectionneur de l’équipe de France de foot fauteuil.  Source : European Powerchair Football Association

les Bleus, champions d’Europe 2014,  est elle ton équipe de rêve ?
On a réussi à battre toutes les équipes européennes qu’on avait en face de nous, notamment l’Angleterre qui est quand même vice Championne du Monde, la seule équipe au monde à l’heure actuelle à avoir battu les Américains, et on leur met  6/2 en pool et 5/0 en finale, ce n’est pas rien ! Je pense que c’est avant tout une équipe qui a été réaliste, capable de marquer beaucoup de buts surtout et d’être très offensive, ce qui avait été toujours le problème des équipes de France jusqu’à présent. On a eu de la chance de lancer (avec Ricardo) des joueurs qu’on avait vu en équipe de France Espoir, il y a quelques années. On leur a donné leur chance au plus haut niveau et ils se sont vraiment éclatés. J’ai l’impression d’avoir atteint un très bon niveau, mais il ne faut pas que ce soit un feu de paille, il nous reste à le confirmer. Ce n’est pas pour me vanter, mais j’avais les joueurs qui fallait pour cela, c’est un plaisir de les coacher. Je suis vraiment très, très fier des joueurs, je leur dis un grand merci parce qu’ils ont été énormes…03 Ricardo RisoRicardo RISO, entraîneur adjoint et  Erwan CONQ, capitaine de l’équipe de France.
Source : European Powerchair Football Association

les victoires des Bleus en Irlande sont-elles dues plus à la faiblesse des autres équipes qu’à la supériorité écrasante de la France ?
Je suis très circonspect la dessus, on a très, très bien joué, il n’y a rien à dire là-dessus. C’est vrai qu’en face, il n’y avait pas de grosses équipes, on a quand même joué le vice Champion du Monde en pool et en finale. On savait que la finale contre l’équipe d’Angleterre allait être un autre match, avec des intimidations et un jeu très physique sur le terrain, on leur a mis une telle leçon en pool… Ce qui a été phénoménal, c’est qu’en finale, on a été capable de leur mettre la même chose…
Je ne tiens pas à mettre en avant ou en arrière, la faiblesse des équipes engagées ou la supériorité de l’équipe de France. Ce qui est intéressant c’est que les joueurs français ont compris le message que je voulais leur lancer, c’est à dire de jouer très, très vite, à une touche de balle, de mettre de la vitesse dans le jeu…  on a fait un football idéal. Je n’ai pas peur de dire, je vais à la Coupe du monde vraiment avec des certitudes. J’ai un groupe phénoménal, avec des joueurs qui sont bien dans leur tête, impressionnants, et qui pensent collectif tout le temps.
Ils m’ont fait rêver, c’était prodigieux ce qu’on a produit à Limerick, en Irlande. Alors est ce que les autres équipes étaient plus faibles en face, ce n’est même pas à moi de le dire,  je ne sais pas, nous on a fait notre jeu… Ça vaudrait peut être un autre débat?04 le management et les joueursLe management et les remplaçants de l’équipe de France.
Source : European Powerchair Football Association

Être Champion d’Europe procure quelles sensations ? Ces grands rendez-vous sont aussi le moment des bilans. En quelques mots quel est le tien ?
La sensation… géniale ! Mais ce n’est pas pour moi que j’étais principalement heureux, c’était surtout pour les joueurs, on travaille depuis des années ensemble, et trouver un groupe qui est capable de gagner les Championnats d’Europe… c’est forcement du plaisir, mais mon but ultime ce n’est pas d’être Champion d’Europe, c’est d’être Champion du Monde.
C’est très long de monter une équipe de France, ça ne se fait pas en deux ou trois ans. Mon objectif depuis le départ, était de trouver les joueurs capables d’apporter une cohésion dans le groupe, de jouer selon ce que j’ai projeté de mettre en place. J’ai lu l’autre jour, une interview de Mohamed, qui est, je le rappelle, le plus jeune joueur de l’équipe de France, le meilleur buteur du Championnat d’Europe avec 19 buts… qui dit : «…maintenant je ne m’arrête pas là, je veux être Champion du Monde…». En tant qu’entraîneur et sélectionneur, ça te booste encore plus. Ces joueurs là sont en accord avec moi , ils ont envie de tout gagner, sans jamais rien lâcher, ils ont le mental pour cela.
Nous ce qu’on veut c’est d’aller au bout, de gagner la Coupe du Monde. Après, moi j’arrêterai de toute façon, mais je veux gagner cette Coupe du Monde pour la France.

05 dernières consignesDernières consignes avant le match.
Source : European Powerchair Football Association

Quels impacts selon toi, ce titre peut-il avoir sur le foot fauteuil et plus largement sur le milieu du handicap ?
Pour moi ce qui est important c’est de montrer le foot fauteuil comme un sport ouvert. Il y a plein de clubs en France qui peuvent accueillir des jeunes et des adultes  handicapés. Le foot fauteuil  n’est pas un sport qui s’invente,  il existe depuis longtemps , avec des règlements et des compétitions internationales.
Ce qui est intéressant c’est de souligner que des personnes avec des handicaps lourds sont capables de pratiquer ce sport. Il faut leur donner l’envie de se tourner vers  une activité dans laquelle ils peuvent s’éclater, et trouver du plaisir, peu importe leur niveau ce n’est pas grave, mais d’aller s’éclater, de faire un sport collectif, de rencontrer des gens, de faire un championnat… C’est ça le plus important.
si vous avez l’envie, si vous aimez le foot, foncez dans ce sport…06 Jérôme DurandJérôme DURAND « Pika » salué par le management de l’équipe de France.
Source : European Powerchair Football Association 

07 Mohamed GHELAMIMohamed GHELAMI meilleur buteur du Championnat d’Europe avec 19 buts…
Source : European Powerchair Football Association  

interview réalisé par Julien.P
septembre 2014

La coupe du Monde reportée… la troisième Coupe du Monde de Foot fauteuil devait se tenir au Brésil, terre de football,  à l’automne 2015.  Après vérification par la FIPFA des infrastructures proposées pour le bon déroulement de la compétition, celle-ci n’a pas donné son aval au pays organisateur, pour des raisons liées à des problèmes d’accessibilité.
Deux pays se sont alors portés candidats pour l’organisation du tournoi : l’Australie et les États-Unis. Ces derniers ont emporté les faveurs de la fédération internationale, trois villes dont : Chicago, Dallas, Houston, se sont manifestées pour accueillir cet événement mondial en juillet 2016.

Nous ne manquerons pas de vous faire suivre l’évolution de cette belle équipe de France dans ses différentes étapes menant à la compétition ultime de la Coupe du Monde.