Archives de l’auteur : adminfs

Le Bal des casse-pieds

Ciné Goûter
Dimanche 28 février 2021
à 14h45 en cafétéria
 

Le Bal des casse-pieds est une comédie française réalisé par Yves Robert, sorti en 1992.

L’histoire: À compter du jour de la naissance de son fils, le vétérinaire Henry Sauveur passe en revue la longue, longue liste de casse-pieds qui viennent, du berceau au tombeau, vous empoisonner l’existence. Ainsi, la sœur omniprésente, la maîtresse excessivement bavarde, l’ami aux éternels déboires sentimentaux — et qui vous en fait profiter — et celui qui vit en permanence vissé à son téléphone, l’invité pessimiste et l’invitée étalant sa science sur un sujet oiseux…

Puis un jour, via un autre de ces pénibles, il croise la route de Louise, laquelle semble aussi révoltée que lui contre les casse-burettes.

Mais est-il possible de s’aimer en paix sans qu’on vienne vous enquiquiner ?

L’équipe de Rédaction
Février 2021

Bande annonce :

L’échappée des confinés déconfinée !

Le 10 novembre dernier, le centre de rééducation de Kerpape a reçu une délégation spéciale du Foyer Soleil pour évaluer un nouveau dispositif alliant promenade virtuelle et exercice de kiné : le Motomed équipé du Bike Labyrinthe !
Doté d’un vélo relié à un écran, son principe est simple, plus tu pédales et plus tu avances dans le paysage !

« Ça nous a beaucoup plus !»

Les pieds installés sur le pédalier, Nathalie, Françoise et Quentin ont pu parcourir les villes de Paris, de Lyon, et vivre la célèbre descente du col du Tourmalet !
Avec une très bonne définition d’image et une possibilité de navigation dans les rues, nos explorateurs reporters ont particulièrement apprécié ce nouveau moyen de faire du sport tout en découvrant les rues de grandes villes, les sentiers de parcs naturels ou encore les fonds-marins !
Et en ces temps de confinement, ces balades virtuelles sont un moyen agréable de s’échapper.

Bientôt au Foyer ?

Fervente utilisatrice du vélo, Véronique, notre estimable kiné, devant l’enthousiasme suscité, s’est dit alors : « c’est ça qu’il vous faut au Foyer ! » Les renseignements sont pris auprès de l’équipe de Kerpape quant au type de matériel nécessaire et son coût. Afin de concrétiser ce beau projet, notre équipe cyclotouriste doit rassembler environ 12 000,00 €.

Une équipe en jaune !

Ni une, ni deux, les manches se retroussent et les chaînes se graissent ! Et lancé dans cette course au maillot jaune, c’est parti pour une aventure collective et rassembleuse. L’objectif de trouver des mécènes amènent nos résidents à prendre contact avec les collectivités locales (Mairie de Lorient, Agglo, Conseil Départemental…), les organes de presse (Ouest-France, Jaime Radio, RCF…) et des partenaires privés.
L’équipe de cette échappée a donné le top départ de ce Tour pas comme les autres le 12 janvier 2021 via un communiqué de presse et une page Facebook (https://www.facebook.com/L%C3%A9chapp%C3%A9e-des-confin%C3%A9s-d%C3%A9confin%C3%A9e-102859935049782/)

À ce jour, Jaime Radio et RCF ont interviewé deux des coureurs de l’équipe et Ouest-France a écrit un article sur le projet.
Par ailleurs, le Maire de Lorient a été sollicité pour attribuer un stand durant l’étape du Tour de France prévue les 27 et 28 juin 2021 dans notre ville. L’idée serait que l’équipe de « L’échappée des confinés déconfinée » présente leur projet et propose une démonstration du matériel.

L’équipe de Rédaction
Février 2021

Les Aventuriers

1967 ‧ Aventure‧ 1h 53m

Ciné Goûter
Dimanche 31 janvier 2021
à 14h45 en cafétéria 

Les Aventuriers est un film d’aventure franco-italien coécrit et réalisé par Robert Enrico, sorti en 1967. Il s’agit de l’adaptation de la première partie du roman homonyme de José Giovanni.

L’histoire: Manu, pilote surdoué, et Roland, mécano inventif, deux amis unis à la vie à la mort, férus de sports extrêmes et d’aventure, voient leurs projets tomber à l’eau. Pour se consoler de leurs échecs, ils acceptent de partir à la recherche d’un trésor englouti au large des côtes congolaises, à la suite du crash d’un avion. Ils emmènent avec eux Lætitia, une jeune artiste déprimée après une exposition ratée.

L’équipe de Rédaction
Janvier 2021

Bande annonce : 

L’Appel de la forêt

Tous publics 2020 ‧ Aventure/Enfants ‧ 1h 40m

Ciné Goûter
Dimanche 3 janvier 2021
à 14h45 en cafétéria 

L’Appel de la forêt est un film américain réalisé par Chris Sanders, sorti en 2020. Il s’agit de l’adaptation du roman du même nom de Jack London. Ce film mêle capture de mouvement et prises de vues réelles.

L’histoire: La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…

L’équipe de Rédaction
Janvier 2021

Bande annonce : 

Hors Normes

Ciné Goûter
Dimanche 6 décembre  2020
à 14h45 en cafétéria 

Hors normes est un film français réalisé par Olivier Nakache et Éric Toledano, sorti en 2019. Il est présenté hors compétition en clôture du 72e Festival de Cannes et reçoit le prix du public du Festival international du film de Saint-Sébastien 2019.

L’histoire: Bruno et Malik vivent depuis vingt ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés ‘d’hyper complexes’. Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

Bande annonce : 

L’équipe de Rédac’
Décembre 2020

Quentin au Pays de la BD !

Pour sa 22ème édition, le concours de BD Hippocampe a l’honneur de voir participer un illustre résident du Foyer Soleil ! Ce concours, parrainé par le festival d’Angoulême, invite des jeunes et adultes en situation de handicap à prendre le crayon, réel ou virtuel, et de s’exprimer en bandes dessinées sur une thématique posée (https://www.hippocampe-culture.fr/).

Cette année, crise climatique et Covid occupant le devant de l’actualité planétaire, le thème est évident :« la Terre perd la boule… » !

Ni une, ni deux, notre auteur fétiche a employé son temps libre, imposé par le premier confinement, à mettre en bulles un personnage nommé « Terre »… Sur fond d’humour caustique et farfelu Quentin fait passer le message suivant : « on fait n’importe quoi ! »

En exclusivité inter-planétaire, il a accepté de dévoiler son travail qu’il vous présente ici :

Le Comité de Rédaction novembre 2020

Joyeuse retraite !

Ciné Goûter

Dimanche 8 novembre 2020

à 15h en cafét’

Joyeuse retraite ! est une comédie française réalisée par Fabrice Bracq, d’après le roman de Guillaume Clicquot «  Poivre et Sel » , sortie en 2019.

L’histoire: Philippe et son épouse Marilou vont enfin partir à la retraite ! Ils ont pour projet de partir au Portugal pour passer leur fin de vie au soleil. Mais leurs proches ont de tout autres projets pour eux. Sur le conseil de leurs amis, Philippe et Marilou vont donc tout faire pour dissuader leurs enfants d’avoir recours à eux pour garder leurs petits-enfants.

L’équipe de Réduc’
novembre 2020

Bande annonce : 

DONNE-MOI DES AILES

Ciné Goûter

Dimanche 11 octobre 2020

à 15h en cafét’

Donne-moi des ailes est un film d’aventures français réalisé par Nicolas Vanier, sorti en 2019. Le film est inspiré par l’histoire de Christian Moullec, l’homme qui a volé avec les oies1.
Nicolas Vanier a écrit un livre et une BD adaptés du film.
Il est présenté en avant-première au festival du film francophone d’Angoulême en 2019.

L’histoire :Christian est un scientifique visionnaire, spécialiste des oies sauvages. Thomas, son fils, est obligé de passer des vacances avec son père, car sa mère ne peut pas le garder. Pour cet adolescent obnubilé par les jeux vidéo, ce séjour en pleine nature s’annonce comme un véritable cauchemar. Pourtant, il va se rapprocher de son père et adhérer à son projet fou : sauver des oies naines, une espèce d’oies en voie de disparition, en les guidant depuis son ULM afin de leur apprendre une nouvelle route migratoire moins dangereuse que celle qu’elles adoptent normalement. C’est le début d’un incroyable et périlleux voyage vers la Norvège.

L’équipe de Rédac’ octobre  2020

Bande annonce :

Les Machines de l’Île

Déjà, il faisait beau, mais ce n’était pas la canicule heureusement. Première impression, et de taille, c’est grand !!!

L’éléphant, immense et immobile, attendait, que les visiteurs grimpent dans son ventre. Malheureusement, on ne put y monter à plusieurs en fauteuils. Cela n’empêcha pas ce géant pachyderme mécanique de nous arroser de sa trompe !


Par la suite, nous avons croisé le chemin d’un vieux coucou, d’une araignée géante, et de la branche gigantesque d’un arbre en construction !!!…

Nathalie, Françoise et Quentin. Juillet 2020

Le départ de Thierry (ou un AMP en balade…) 

Merci encore pour toutes ces années passées avec nous ! Que d’émotions ressenties (rires, joie, tristesse…) lors de cette mémorable journée qui fut ta dernière ici au Foyer.

Pour l’occasion, nous avions mis les petits plats dans les grands ! La haie d’honneur de rigueur, le tapis rouge prêté par le Festival de Cannes, le buffet fait maison bien garni, les punch’s de Marie, et les hommages au cinéma, à la photo, au journal…

Bonne continuation à toi sur des nouveaux chemins !

Le Comité de Rédac’ juillet 2020

Un truk qui Klak !

Par deux reprises, pendant le confinement, la tribu du Klak est venue crier en bas du Foyer Soleil.

Ǣ

Quelle bonne idée que de faire scander nos messages de soutien, de solidarité et de remerciements aux professionnels du Foyer. Nous étions heureux d’entendre de vive voix ce que nous avions écrit, le tout dans la joie et la bonne humeur.

Ça nous permettait d’oublier un peu ce qui nous tombait sur la tête le temps d’un instant.

Le Comité de Rédac’


Paroles de confinés

Depuis plusieurs semaines maintenant, le Foyer Soleil et ses résidents vivent au rythme du confinement. Malgré les difficultés et restrictions qu’il implique, nous nous efforçons de rendre ce moment le moins pénible possible. Aussi, les résidents peuvent, à tour de rôle, prendre l’air sur la terrasse et siroter un café (comme dirait un de nos résidents : « au moins, la cafetière n’a pas attrapé le virus ! ») ou se balader dans le quartier accompagnés d’un professionnel

Mais la plus grande force se trouve dans ce que les résidents eux-mêmes mettent en œuvre : à qui reprend le pinceau, le crayon, le clavier, à qui profite de relire la collection complète d’Astérix et Obélix ou de s’enfiler des pavés entiers de 500 pages (au moins), à qui apprécie de recevoir la blague quotidienne de son père ou de reprendre le contact avec des proches éloignés, à qui créé sa chaîne Youtube, alimente joyeusement les réseaux sociaux et découvre les richesses du streaming, à qui, à qui, à qui… à elles, à eux, donc, qui, tant bien que mal, continuent de vivre malgré le confinement.

Xavier M mai 2020

Malgré le confinement, le moral est resté bon, j’ai essayé de sortir des bêtises et de rigoler pour oublier le temps sans la visite de mes parents et les balades dans le quartier. Tous les jours je téléphonais à ma famille qui m’encourageait à garder la forme en attendant que la situation aille vers le mieux. Cette période n’a pas été trop difficile, j’ai été entouré par le personnel du Foyer Soleil qui m’a soutenu, j’ai essayé de le leur rendre à ma façon avec mes sourires et ma bonne humeur.

A partir de début juin, les proches sont autorisés à nous visiter dans nos studios, j’espère que par la suite nous n’allons pas connaître cette même situation… ça m’a tout de même manqué de ne pas voir les copains et de participer aux activités.

Franck M. juin 2020

Continuer la lecture

40 ans : l’âge de raison

le Foyer Soleil a mis les petits plats dans les grands pour fêter, à sa manière, ses 40 ans d’existence. Ouvert le 3 septembre 1979, ce Foyer atypique accueillait 15 résidents et une dizaine de locataires valides dans l’immeuble du 26 rue de kersabiec à Lorient. En 1996, faute de locaux et faisant face à une demande croissante de places en institution, l’AIPSH (Association d’Insertion des Personnes en Situation de Handicap) récupère les studios des locataires valides et crée 10 places supplémentaires en hébergement. En 2009, 10 places d’Accueil de Jour complètent le dispositif. En 2013, la Mutualité 29/56 prend le relais de l’AIPSH et rapidement se pose la question d’un agrandissement avec la construction d’un futur foyer, ayant une capacité d’accueil plus importante. Ce projet est actuellement en cours de réflexion, le lieu se situe à Lanester au cœur du quartier de Keraliguen. C’est dans ce contexte, que nous avons fêté, le 22 octobre dernier les 40 ans du Foyer Soleil.

Les responsables de la Mutualité 29/56 : Alain Yven Président de la Mutualité, Nathalie Croiger Directrice des Activités handicap et Vanessa Lambert Directrice du Foyer Soleil et de la Villa Soleil, ainsi que Alain Planson Directeur du Foyer Soleil de 1979 à 2004, ont évoqué les valeurs et les missions du Foyer Soleil, au travers de son histoire et des évolutions futures.
Le collectif Solar a enchaîné avec des extraits de son spectacle, qui fut très apprécié à la Scène Ouverte qui s’est tenue au début du mois d’octobre. Bien que serrés dans la cafèt’, les artistes ont apporté toute leur énergie et ont fait bouger l’assistance.
Nous nous sommes ensuite déployés dans la salle de restaurant où un excellent « apéro dînatoire » nous attendait. Le groupe Myriades a assuré l’animation, et fait sensation pendant toute la soirée. Nous avons dansé toute la nuit, nous avons chanté, ri, peut-être pleuré… beaucoup de joie, une ambiance du tonnerre, de l’émotion lorsque le gros gâteau d’anniversaire a fait son entrée, du plaisir de se retrouver, du bonheur d’être ensemble… il faudrait encore de nombreux qualificatifs pour évoquer cette soirée très marquante et qui restera longtemps dans nos mémoires.
Bravo le Foyer Soleil.

Le Comité de Rédac’ décembre 2019/janvier 2020

Le futur du Foyer Soleil ?

En 2009, l’équipe de rédac’ écrivait dans l’édito du spécial anniversaire, le numéro 16 du Canard Ensoleillé, qui paraissait à cette époque en version papier :

« Le foyer a 30 ans ! 30 ans déjà, Le canard n’a pas loupé ce rendez-vous incontournable de la jet-set de la rue de Kersabiec, qui a eu lieu par un bel après-midi de septembre. Les acteurs qui ont marqué la vie du foyer vont vous faire revivre ce moment festif, avec un zest de nostalgie, et un regard porté vers l’avenir. Les bougies ont été soufflées, on se promet de garder le cap contre vents et marées, et si on se donnait rendez- vous dans 10 ans, même jour, même heure, même port, on verra quand on aura 40 ans…  Mais comment résumer trente ans d’existence… en s’adressant tout simplement aux témoins de cette histoire unique et originale… » Nous avons posé alors une seule question : Que représente pour vous le Foyer soleil ?

On s’est donné rendez-vous 10 ans après, presque à la même date et à la même heure, avec le regard tourné vers l’avenir et une autre question, que nous avons soumis à Madame Lambert, directrice du Foyer Soleil et de la Villa Soleil, à Xavier, personnel soignant et bien sûr à Nathalie, résidente au Foyer Soleil : Comment envisagez-vous le futur du Foyer Soleil ?

Le Comité de Rédac’ décembre 2019/janvier 2020

Continuer la lecture

Ciné-Goûter, stoppé net…

Cette saison a connu un dénouement particulier. Le confinement nous a privé des deux derniers rendez-vous dont celui programmé avec Achille, une séance cinéma 16mm parlant, avec la projection de cartoons sur un écran blanc… rassurez vous la reprogrammation est déjà prévue.

La saison prochaine va connaître quelques changements. Pascaline va reprendre l’activité sur le même rythme, un dimanche par mois d’octobre à avril, sur le week-end des « Bisousnours » et non sur celui des « Dark Vador » (pour les explications voir avec Valérie).

En tout cas, ça a été un grand plaisir pour moi de faire rentrer à nouveau le cinéma au foyer avec la complicité et l’implication des résidents, comme dans les années 90 où un ciné-club fonctionnait à la cafèt’, le 7ème art devenait alors accessible à la maison avec l’invention du magnétoscope VHS.

La visite d’une partie des genres cinématographiques a donné l’occasion à notre petite équipe d’explorer les thèmes mis en évidence par les films, aux travers des histoires, des œuvres des réalisateurs (trices) et des interprètes, ou encore des techniques de réalisation, et les faire partager avec le public du Foyer Soleil. Mais peut-être que l’important n’est pas là, l’idée de départ a toujours été claire : « si tu viens au ciné il y a goûter, si tu n’y viens pas il y a goûter quand même… », le but est de passer un bon moment ensemble. Ciné-Goûter a toujours rempli amplement sa mission…

Alors, dès les premières couleurs de l’automne, le parasol remisé, et les décos d’halloween trônant à la devanture des magasins, comme on a l’habitude de vous le dire : « On se retrouve après la séance autour d’un goûter pour en discuter, venez nombreux… »

« Pour moi, le cinéma n’est pas une tranche de vie, mais un morceau de gâteau. » Alfred Hitchcock

Thierry G.juin 2020

La vie est un long fleuve tranquille

On rit d’abord, on pense après, chronologie idéale pour une comédie réussie

Dimanche 22 mars 2020

A la cafét’ à 15 heures

Comédie française de 1h30min, réalisée par Étienne Chatiliez, sortie sur les écrans en février 1988. Ce 1er long métrage a remporté un franc succès auprès du public et de la critique. Il est couronné par 4 Césars : celui de la meilleure actrice dans un second rôle (Hélène Vincent) , du meilleur jeune espoir féminin (Catherine Jacob), de la meilleure première œuvre et du meilleur scénario original ou adaptation. Le réalisateur souhaitait éviter au maximum les vedettes et choisir exclusivement des comédiens de théâtre. Mis à part Daniel Gélin, acteur déjà confirmé, on y retrouve André Wilms, acteur fétiche de Chatiliez (Tatie Danielle, Tanguy), Catherine Hiegel, sociétaire de la Comédie-Française, Benoît Magimel qui, a l’âge de 12 ans, a répondu à une annonce de casting qui lui permis de décrocher le rôle principal de Momo et Patrick Bouchitey incarnant l’inénarrable père Aubergé…

L’histoire : Dans une petite ville du nord de la France, deux familles nombreuses, les Le Quesnoy et les Groseille, d’origines bien différentes, n’auraient jamais dû se rencontrer. Mais c’était sans compter sur Josette, l’infirmière dévouée du docteur Mavial, amoureuse et lasse d’attendre qu’il quitte sa femme. Dans un moment d’égarement, la douce infirmière a échangé deux nouveau-nés, un Groseille (les pauvres) contre un Le Quesnoy (les riches), pour se venger de la vie et du docteur. Comprenant que Mavial ne l’épousera jamais, elle révèle le-pot-aux roses aux deux familles…

Des répliques mémorables

Premier long métrage d’Etienne Chatiliez, La Vie est un long fleuve tranquille a constitué un triomphe inattendu dès sa sortie. Ce film culte a laissé quelques traces indélébiles dans la mémoire collective grâce à certaines répliques devenues cultes, comme « le lundi, c’est raviolis ! », et la chanson écrite spécialement pour le film : « Jésus, reviens ! », entonnée par le père Aubergé, joué par Patrick Bouchitey.

« Confinons-nous avec les Groseille et Le Quesnoy ! Son titre ironique résonne étrangement aujourd’hui mais, puisque nous sommes tous dans le même bain, autant essayer de surnager en nous amusant. Ce film est une bonne manière de le faire. » Télérama

L’équipe de Rédac’ mars 2020

L’arrangeur au grand cœur

Marc Gauvin et Julien

Marc Gauvin a accompagné les résidents et le personnel dans l’aventure du Collectif solar, qui a donné naissance à un CD et un spectacle à l’Océanis lors de la Scène Ouverte. Pour mieux connaître ce musicien, j’ai échangé avec lui sur sa passion et son métier.

Bonjour Marc, merci de m’accorder cet entretien. Comment as-tu connu le Foyer Soleil, et comment t’est venu l’idée de ce projet ?

J’ai déjà fait des interventions dans le milieu scolaire, dans des hôpitaux et des maisons de retraite. J’ai travaillé avec Madame Lambert, qui était directrice d’une maison pour personnes âgées, où j’avais fait un CD avec les résidents et un spectacle. C’est ainsi qu’elle m’a proposé de venir au Foyer Soleil et il est vrai que, lorsque je suis venu ici la première fois pour vous rencontrer lors d’un atelier théâtre, j’ai tout de suite compris qu’on allait faire des choses très chouettes.

Je sais que tu as travaillé avec des stars, avec Portishead notamment, qu’est-ce qui t’a donné l’envie et l’idée de travailler avec des amateurs ?  

Ce qui m’intéresse surtout c’est de travailler avec des gens qui ont quelque chose à dire, amateur ou professionnel peu importe. Je dois dire qu’il y a certains professionnels qui n’ont pas grand-chose à dire et puis il n’y a pas beaucoup d’émotion a véhiculer… donc ça ne m’intéresse pas tellement. Tandis que, lorsque je travaille avec des gens qui n’ont pas l’habitude, il y a une fraîcheur, une envie et un culot aussi, il y a une belle énergie. En tant qu’artiste c’est la création et l’émotion qui me touchent, ce n’est pas le niveau technique qui n’a pas vraiment d’intérêt pour moi.

Depuis combien de temps animes-tu ces ateliers ?

Depuis très très longtemps… Je fais de la musique depuis toujours et je fais ce genre d’atelier depuis une dizaine d’années.

On a fait dernièrement une vidéo pour promouvoir la poursuite du projet et j’espère que l’aventure va se renouveler. Tous les résidents ont trouvé cette rencontre et cet atelier très intéressants et tous les résidents ont encore beaucoup de choses à dire. Je te remercie Marc d’avoir répondu à mes questions.

Merci Julien, et je veux juste rajouter que cette expérience aussi m’a permis de rencontrer des amis que j’aimerais revoir pour un nouveau projet également. À bientôt Julien.

Julien P. février 2020